Marcher sur l'eau

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Marcher sur l'eau

Message  Deniz le Sam 10 Mai 2008 - 9:59

Quand on évoque un miracle, on pense souvent à celui de Jésus quand il a marché sur l’eau. En effet, ce miracle est spectaculaire et marquant dans ce sens qu’il y a un risque. Il ne s’agit pas de rester dans son fauteuil et de faire apparaître du feu sur un tas de bois. Si le feu peut mettre des minutes à prendre, par contre pour l’eau, il faut que le miracle se produise à la seconde, ou alors on coule. Ce n’est pas un apprenti sorcier qui peut réaliser cela, il faut une sacrée confiance, une foi à toute épreuve pour s’y risquer. Quelle évolution il faut avoir atteinte pour pouvoir modifier la « réalité » à son gré instantanément ! Et quelle plus belle preuve que le monde matériel est illusion…



Au fait, qu’est-ce qu’un miracle ? C’est un phénomène qui se produit contre toute évidence, toute logique, toute connaissance DU MOMENT. Il n’est pas « naturel », il sort de notre système croyance. Or, comme nos connaissances évoluent, ce qui était un miracle hier, peut ne plus être qu’un fait banal aujourd’hui. C’est donc notre niveau de conscience, notre fréquence qui va cataloguer l’évènement en miracle ou non. Ainsi, la possibilité de voler en avion aurait été jugée d’hérésie et de magie noire au moyen-âge, par contre, marcher sur l’eau reste encore aujourd’hui considéré comme un miracle. En réalité, ce que nous considérons comme miracle est la manipulation de la matière en dehors de toute loi physique connue. Dans notre dimension, la matière est très dense, et non manipulable : déplacer une montagne nous paraît une idée folle, même un miracle ne pourrait le faire !



La matière est manipulable ? Cela se saurait, non ? La matière est la densification ou cristallisation de l’éther, suivant nos pensées / émotions. Comme nous sommes des créateurs, nous savons manipuler l’éther, inconsciemment peut-être, mais nous le faisons, et pouvons tout aussi bien le faire consciemment. Cet éther vibre à une fréquence beaucoup plus élevée que la matière à qui il donne naissance, ce qui veut dire que si nous pouvons manipuler l’éther, il n’en va pas de même pour la matière : elle a été figée dans les basses fréquences, tout comme on ne sait plus faire couler de l’eau qui a gelé (cristallisé). C’est ce qui se passe en 3D : notre niveau de conscience va nous porter à avoir une perception limitée de la matière, comme quelque chose de très réel, non manipulable, répondant à des lois physiques rigides qu’on peut expérimenter tous les jours. Nous ignorons complètement la partie éthérique invisible de tout ce qu’on voit. Le fait de la considérer ainsi va bien-sûr renforcer son immuabilité, ce qui nous rend d’autant plus prisonnier et dépendant d’elle.



Toutefois, avec l’élévation de conscience, notre fréquence augmente, ce qui a deux effets. D’une part, nous nous rendons compte de notre pouvoir créateur, notre perception de la matière évolue et nous réalisons que celle-ci est en fait une projection de notre conscience, et d’autre part, notre rayonnement à plus haute fréquence va toucher la matière et élever la sienne. La matière sera plus « présente » dans ses composantes élevées, et moins engluée dans la 3D. Tout ce qui nous entoure va nous suivre dans notre évolution, du moins la matière avec laquelle nous sommes souvent en contact ou en pensée. Celle-ci devient alors moins réelle, moins attachante pour notre mental, elle commence à ne plus seulement être figée en 3D à nos yeux. Dès lors, comme nous pouvons avoir accès aux dimensions supérieures de la matière, donc à ses composantes de haute fréquence, nous pouvons commencer à « jouer » avec elle. Ses parties éthérées peuvent, par résonnance, répondre aux fréquences de nos pensées et de nos émotions, et le temps de manifestation finale en 3D est d’autant plus court que notre fréquence est élevée. En fait, nous faisons des miracles tout le temps, sans le savoir. Nous ne le voyons pas parce que le temps de manifestation est très long dans les basses fréquences de 3D. Il est difficile à la matière de se transformer quand on agit sur ses composantes de basses fréquences qui doivent obéir à des lois physiques rigides. Par contre, en élevant la fréquence de la matière, on a accès à ses composantes éthériques qui ne répondent plus à ces lois. On peut donc facilement modifier la matière dans ses dimensions élevées (pour autant qu’on y ait accès) : son nouvel aspect éthérique y apparaît instantanément, et sa manifestation en 3D sera d’autant plus rapide qu’on a pu accéder haut dans ses vibrations.



C’est l’activation de nos nouveaux brins d’ADN, acquise par notre état d’Amour grandissant, qui va nous permettre justement d’accéder à ces fréquences élevées. Ainsi, un miracle pour un être ayant un seul brin d’ADN activé, sera tout naturel pour un être qui en a quatre. Jésus, le roi des miracles, devait avoir tous ses brins (12) activés. De même, étaient dus à des brins d’ADN plus activés que la normale : les guérisons miraculeuses, la magie blanche et noire, les pouvoirs paranormaux des premiers rois mérovingiens, les faits extraordinaires réalisés dans l’histoire par ceux que l’Eglise va appeler Saints, les stigmates, la lévitation, les prêtres / mages / druides / sorciers / chamanes…C’est d’ailleurs ainsi que sont nées les premières dynasties : c’étaient les personnes qui avaient un ADN particulièrement développé qui se sont distinguées et qu’on a choisies pour régner, grâce à leur pouvoir et leur sagesse. On les a même appelés demi dieux, et se mariaient souvent dans la même famille pour essayer de préserver ces ADN activés (cf les pharaons), mais les pouvoirs des successeurs se sont vite convertis en désir de pouvoir.



Mais à quoi servent tous ces miracles ? Au départ, ils aident à réveiller ceux qui en sont témoins (pas ceux qui ont entendu dire…) : c‘est comme une gifle qui vous pousserait hors du lit. On prend tout à coup conscience qu’il existe autre choses que notre petite vie habituelle. Cependant, nous nous habituons très vite à l’extraordinaire, notre pouvoir d’adaptation est énorme, car d’une part, c’est déjà inscrit dans nos cellules, et d’autre part on repense vite à nos soucis quotidiens bien plus importants à nos yeux : ce n’est pas le miracle que je viens de voir qui va remplir mon compte en banque à la fin du mois ! Bref si les martiens débarquaient demain sur terre, on parlerait déjà d’autre chose quelques jours après…Il faut donc essayer d’aller au-delà du miracle et en retirer l’enseignement par ce qu’il symbolise, et c’est le miracle de marcher sur l’eau qui peut justement le plus nous aider. En effet, ce miracle nous permet de comprendre comment il faut cheminer dans la vie en faisant toute confiance à son Moi Supérieur. A chaque pas que nous faisons, il nous rappelle de laisser faire la Volonté Divine, tout comme elle s’occupe de faire battre notre cœur et de nous faire respirer, « comme par miracle », sans que nous ayons à nous en préoccuper. Marcher sur l’eau signifie de poser le pas en toute confiance, sachant que l’eau va pouvoir nous soutenir juste sous notre pied.



Oui, nous sommes soutenus, protégés, guidés à chaque instant ! Tout ce qu’on doit savoir pour avancer vient à nous au moment approprié, ni avant, ni après. L’eau ne nous supporte que lorsqu’on pose le pied, mais de part et d’autre, elle reste bien liquide. La connaissance, les signes que nous recevons pour nous guider apparaissent alors comme une évidence, car il a fallu changer de perception pour pouvoir les reconnaître au moment opportun. Ainsi, ce qu’on reçoit est fonction de notre niveau vibratoire dans le moment présent, en état de réceptivité, de vigilance, mais pas d’attente : la différence est subtile ! Je n’attends pas que l’eau me dise que je peux marcher dessus…On est trop souvent impatient de recevoir une guidance, mais il faut bien comprendre que celle-ci ne peut venir qu’au juste moment : quand on en a vraiment besoin et en fonction de son niveau ce conscience. Si cela venait avant, comme on l’espère toujours, cela n’aurait pas d’impact, pas de signification, on ne pourrait le comprendre et en profiter. Cela ne sert à rien que la mer entière puisse nous supporter, non, uniquement quand et où nous la touchons, aussi non, il n’y aurait pas de contraste, et le miracle ne serait pas aussi merveilleux et marquant. Pour qu’une guidance puisse nous aider, il faut qu’elle arrive comme par enchantement...C’est la super synchronicité : nous vivons dans la synchronicité permanente, tout nous vient à point dans le moment présent. Nous ne sommes plus en attente car tout se déroule maintenant, tout est fluide, sans cristallisation.



Mais oserions-nous marcher sur l’eau ? Faire table rase de notre système de croyance ? C’est comme si on osait sauter du haut d’un building, après nous avoir certifié qu’on ne risquait rien à l’arrivée…C’est comme si on donnait tout son argent à une œuvre caritative en étant convaincu qu’on récupérerait encore plus après…Oserions-nous le faire ? Oserions-nous, face à chaque problème que nous rencontrons tous les jours, simplement émettre une intention pour la meilleure résolution, et ne pas intervenir selon ce que nous dicte notre mental cartésien ? Bien-sûr que non, nous ne sommes pas encore prêts, nous sommes encore trop impliqués dans la 3D, et ses conditionnements : nous avons encore PEUR. Peur, ou manque de confiance que ce que nous désirons, justement cette fois-ci, ne se réalisera pas comme on le voudrait, et dans les temps voulus (autrement dit, tout de suite !). Peur de confier tant de choses importantes, comme sa vie-même à son Moi Supérieur, qui tout compte fait, semble ne pas être présent, ne pas faire grand-chose, ne pas nous écouter, se cacher et ne pas répondre, ne pas se presser...Voilà ce que notre ego et notre mental doivent digérer : laisser faire à notre place quelqu’un ou quelque chose (en réalité notre Moi complet) d’inconnu, d’invisible, d’indéfinissable, d’impalpable, d’invérifiable, non logique, non linéaire, hors du temps et de l’espace, et même si on est sûr qu’il veut le meilleur pour nous, notre perception est trop limitée pour savoir justement ce qu’est ce bien ! C’est ça finalement qui nous perturbe le plus, qui est le plus difficile à admettre : que tout ce qui se passe est parfait pour nous, pour notre plus grand bien ! Y a-t-il « quelqu’un là-haut » pour nous aider ? Vivre en étant convaincu de cette Présence jusque dans son subconscient et ses cellules, c’est ça, marcher sur l’eau…



Finalement, il faut croire dur comme fer à des principes que nous ne pouvons pas prouver : nous n’avons pas conscience de ce que nous sommes vraiment, des étincelles divines, nous créons notre propre réalité et notre pouvoir créateur est illimité, nous sommes aimés et protégés par notre Moi Supérieur et toute une équipe d’anges et de guides, ce que nous considérons comme notre réalité est en fait une illusion, une projection de notre conscience qui seule existe vraiment…Seules des sensations de bien-être nous permettent de s’harmoniser avec ces principes, nous en faisons l’expérience par des ressentis, et non par notre intellect. Toutefois, nos rêves peuvent nous apporter une grande aide si on les compare à notre réalité. En effet, la vision du monde qui nous entoure est semblable dans les deux cas, alors que lors d’un rêve, nous ne voyons pas avec nos yeux. Il y a bien-sûr une différence majeure : dans nos rêves, nous pouvons faire des miracles, nous pouvons manipuler la « matière » ! Comme ces images sont pareilles et que celles en rêve sont pour nous virtuelles, on peut en venir à se questionner sur la véracité de notre monde et de notre incapacité à le modifier à notre guise. Manipuler la matière devrait être aussi évident dans notre réalité que dans nos rêves ! Autrement dit, notre perception peut transmuter la matière au-delà de son emprisonnement de l’illusion de la 3D et de ses lourdes lois physiques : il suffit de considérer sa vie comme un rêve (qu’elle est réellement). Plus on se détache de la matière, et plus on en profite !



...suite...

Deniz
membre
membre

Masculin
Nombre de messages : 41
Age : 56
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 11/10/2007

Voir le profil de l'utilisateur http://algekael.skynetblogs.be/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Marcher sur l'eau

Message  Deniz le Sam 10 Mai 2008 - 10:00

...suite...


Par contre, les miracles ne peuvent pas tout faire ! S’ils permettent bien de se libérer des contraintes de la matière, du temps et de l’espace terrestres, ils ne permettent pas d’acquérir la sagesse en un claquement de doigts, car elle nécessite l’apprentissage par l’expérience et la connaissance. A votre avis, pourquoi est-on ici ? Pourquoi faisons-nous cette expérience difficile de l’incarnation terrestre, pourquoi la Source qui peut faire les plus grands miracles a-t-elle dû avoir recours à un tel scénario ? Pourquoi la création existe-t-elle ? Parce que la Source (Nous) ne peut pas apprendre davantage autrement que par l’expérience, et il faut descendre dans le fond (la matière) et s’occulter de la lumière pour cela ! Ainsi, Jésus n’aurait pas pu dire, et hop, je deviens virtuose de piano ! Non, il aurait dû apprendre « comme tout le monde », solfège, gammes, arpèges…Même la réincarnation de Mozart a dû (ré)apprendre à jouer…Bien-sûr, certains sont plus doués que d’autres et apprennent mieux et plus vite, mais pas de miracle instantané. Voilà pourquoi notre vie est si précieuse, et pourquoi les phares de lumière sont particulièrement protégés : pour « faire » un nouveau phare, il faut minimum 20 ans, or le temps presse pour la planète ! Oui, un temps terrestre d’apprentissage est nécessaire : la plupart des choses que nous apprenons (livres, textes, conseils,…), on les oublie vite, donc on ne les met pas en application de suite. Toutefois, ces enseignements vont entrer en résonance avec nos mémoires cachées dans nos cellules pour les faire ressurgir progressivement. Ils sont plantés comme des graines dans notre subconscient, et la Vie va s’arranger pour les faire pousser en nous faisant vivre des situations qui vont nous rappeler ces notions enfouies et les intégrer pleinement dans nos cellules. Et c’est uniquement par l’expérience personnelle que nous allons apprendre réellement et progresser, à savoir acquérir du discernement et ne plus faire les mêmes erreurs. Autrement dit, nous devons assimiler à l’intérieur ce que nous expérimentons par l’extérieur : nous transmutons l’illusion du monde extérieur en réalité intérieure, le JE SUIS, nous retournons à notre Essence (inspir) après nous en être projeté (expir). Ce n’est pas nous qui retournons à la Source, mais toute la « création » qui s’intègre en nous pour disparaître et ne laisser que la Conscience enrichie qui seule existe vraiment !



Cette notion du temps terrestre qui segmente le maintenant est en fait indispensable pour nous motiver. En effet, le voile doit rester un certain temps, il nous pousse ainsi à nous questionner, à découvrir et permet alors de nous émerveiller. Si on avait toutes les réponses tout de suite, on ne serait plus passionnés, et il n’y aurait pas beaucoup de candidats pour venir ici ! Par contre, « on » nous donne des indices, des signes, des connaissances au fur et à mesure de notre cheminement, comme l’âne et la carotte au bout du bâton qui le fait avancer. Ainsi, pour pouvoir prendre conscience de la perfection, il a fallu s’en éloigner. La Source, en voulant savoir qui ou ce qu’elle est, a dû créer une polarité pour créer ce qu’elle n’est pas, et pouvoir, après expérimentation approfondie de ce non être, admirer sa perfection de ce point de vue. Pour apprécier la lumière, il faut qu’elle soit contrastée par de l’ombre. Si l’Univers était tout blanc, on n’aurait pas pu savoir ce qu’est le blanc. Si nous étions tous sexy, on n’aurait jamais pu le savourer…nous ne saurions même pas ce que cela veut dire ! Si tout le monde marchait sur l’eau, Jésus n’aurait pas su accomplir son fameux miracle.



Deniz

http://algekael.skynetblogs.be/

Deniz
membre
membre

Masculin
Nombre de messages : 41
Age : 56
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 11/10/2007

Voir le profil de l'utilisateur http://algekael.skynetblogs.be/

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum