LE PRANA" Energie secrete de l'Univers"

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

LE PRANA" Energie secrete de l'Univers"

Message  Projectarea54 le Mar 7 Avr 2009 - 14:07

Voici enfin depuis le temps que je cherche a exprimé ce que je voit en permanence, un texte qui explique cette capacité, que nous avons tous oublié, faute d'occupation dérisoir et d'attachement à la matiere.

Voici sont contenu.
pour les néophite, je suis pas loin de faire un beau lien avec les ORBS que tous arrive a prendre en photo avec un APN. mais il me reste des liens a trouvé.

Amicalement Yann

Prana
Prǎna, chi, ki

Le prǎna ou énergie secrète de l'univers.
Sans le prana, personne ne pourrait exister sur ce monde. Minéraux, comme végétaux, insectaux, animaux ou humains. Le prana est l'énergie cachée de l'univers. Cachée ? Pas vraiment, elle est là, de tous temps et pour tous temps mais l'homme a désapprit à la voir. La sentir, la palper, la humer, la connaître, la respirer, l'inspirer. Nous ne vivons que par et grâce au prana. Le prana contenu dans la nourriture solide et liquide que nous absorbons. En complément. En complément de quoi ? En complément du prana que nous absorbons directement par les poumons et les nadis (système pranique comme il y a le système lymphatique, nerveux ou circulatoire) et qui nous fournit plus de 70% de notre énergie vitale. Nous l'absorbons par le biais de la respiration. Nous l'absorbons par les poumons et par la peau. Nous l'absorbons par notre canal pranique, qui était en fait notre principale source d'absorption du temps de l'Atlantide. Mais nous avons désappris, nous avons oubliés, et comme tout ce qui ne sert pas s'atrophie, notre canal pranique s'est atrophié lui aussi. Mais nous pouvons retrouver le chemin, nous pouvons nous réveiller et nous souvenir. Nous pouvons le réactiver. Il n'est pas disparu totalement, il est toujours là, en veille, en instance de.... en instance du réveil. Cette réactivation du canal pranique est d'ailleurs une étape essentielle de la méditation de la [merkabah] telle que transmise par [Drunvalo Melchizédek].

Voyons voir ce qu'en disent les Êtres de Lumière qui sont connectés avec Daniel Meurois :


...[ Souvenez-vous de ces particules de vie cristallines appelées prǎna... Vous les contemplez parfois dans leur danse éternelle, apprenez maintenant à les boire, à vous nourrir de leur substance génératrice. Il vous suffit de le désirer, frères... Aussi souvent que vous le désirerez, il sera bon de respirer à pleins poumons l'air vif de la nature terrestre en créant dans votre être intérieur une très belle image, celle d'une galaxie de gouttelettes d'or pénétrant dans votre être entier, non seulement dans vos poumons, mais encore par tous les pores de votre peau.
Nous avons utilisé le mot "image", comprenez pourtant que ce n'en est pas tout à fait une. Visualisez la réalité. Visualisez l'amour et la lumière. C'est si simple ! Seriez vous désarmés par la simplicité ? Visualisez des milliards d'étincelles de prâna courant dans vos veines, y déversant l'éternelle énergie. Comprenez comme elles sont les ambassadrices de ce que vous désirez tant pour autrui et pour vous-même. Sentez leur tranquille fraîcheur régénérer le moindre de vos organes. Cela aussi contribuera à transmuer petit à petit vos corps et vos âmes.


Ainsi, désormais, apprenez à ne plus absorber le "vide" ou un quelconque mélange chimique, un vague composé gazeux. Apprenez à prendre conscience de la Force de vie que vous buvez à chaque seconde. Que chaque seconde de votre existence devienne un instant d'extraordinaire régénérescence. Que chaque seconde de votre vie soit consacrée à boire l'Indicible.
Ce petit exercice que nous vous recommandons, trois ou quatre fois par jour, n'en est pas réellement un, sachez le bien, c'est un petit déclic qui peut apprendre à votre être à se tourner résolument vers sa Source.
Ce n'est pas une technique, c'est un élan du cœur qui vous est demandé une fois de plus. Ne perdez jamais cela de vue, ne soyez jamais des techniciens de l'esprit, travaillez avec le souffle de vos poitrines, avec le feu de vos cœurs. Nous nous répétons, nous le savons, mais la densité de votre Terre a si vite fait de boucher les oreilles au plus aimant des hommes. Les écorces sont rudes qui couvrent vos épaules ]...


Daniel Meurois [Ce qu'Ils m'ont dit] Edt Le Passe Monde.
Le prana est facilement visible à l'extérieur. Par une belle journée sur fond de ciel uniforme (bleu, blanc ou légèrement grisâtre) tu laisses aller ton regard sans fatigue. Sans chercher à voir. Tout est dans la détente. Regard tranquille et mental apaisé. Tu lâches ton regard comme lorsque tu veux regarder ces images en deux dimensions derrières lesquelles il y a une autre image à voir. C'est le même lâcher prise, le même décalement du regard. Donc en lâchant prise mais en gardant le regard toujours orienté vers la même partie du ciel, tu verras très rapidement apparaître pleins de petites particules dansantes. Elles ne sont pas immobiles et changent sans cesse de direction sans jamais se cogner. Elles sont de couleurs plutôt claires (blanc quelque chose) avec un petit centre très légèrement foncé (bleu quelque chose). À ne pas confondre avec des points plus grossiers émis par nos yeux dus à des problèmes de vision. Plus l'air est propre et limpide, plus on en voit. Après un orage ou en montagne elles sont beaucoup plus nombreuses. Il est des lieux où elles pullulent, d'autres où elles se raréfient. Et c'est à ces particules de prana microscopiques que nous devons d'être en vie dans ce monde à trois dimensions.

Nous captons aussi le prana par le biais de la nourriture solide et liquide.
Car si environ 70% de notre énergie provient d'une source respiratoire directe, il nous reste encore à compléter les 30% restants. Pourcentages approximatifs qui peuvent varier énormément d'une personne à l'autre. Ainsi un individu pranique, appelé aussi respirien ou en inédie capte quant à lui 100% de ses besoins énergétiques par son canal pranique et sa respiration combinées. Voilà pourquoi il n'a plus besoin de s'alimenter de nourriture solide ou liquide puisque abreuvé directement à la source même du cosmos. Pour les autres donc, il faut combler les 30% restant par une alimentation solide et liquide. L'apport de prana par ce biais est de moins bonne qualité : il faut passer par des intermédiaires. Le prana capté par le végétal, puis ingéré par l'insecte, lui même ingéré par l'animal, puis par l'homme, après cuisson, etc... Dans une ronde sans fin qui fait qu'à la fin, dans l'assiette reste plus grand chose à casi kedal (voir à ce sujet la page [cannibale]). De plus la digestion monopolisant énormément d'énergie, le corps soufre ainsi d'un déficit énergétique important toute sa vie et vieillit donc vite et souvent mal. Voilà pourquoi la sagesse recommande de s'orienter vers un apport direct et maximum de prana. C'est la raison pour laquelle existe le [pranayama] ou science du prana afin de justement augmenter cet apport énergétique vital.
Signalons tout de même que l'apport de prana se fait aussi par le biais du système émotionnel, ou tout au moins que l'état de celui ci peut augmenter et favoriser énormément l'assimilation du prana. Ainsi le rire, la bonne humeur, la joie, la paix, la détente et la relaxation sont des facteurs clés dans la gestion de notre énergie physique et psychique. Il est donc sage d'en tenir aussi sérieusement compte.
avatar
Projectarea54
Administrateur
Administrateur

Masculin
Nombre de messages : 155
Age : 45
Localisation : Strasbourg
Emploi et loisirs : Praticien Reiki, Radiesthesiste, Conférencier...
Humeur : lumineux
Date d'inscription : 05/10/2007

Voir le profil de l'utilisateur http://www.essen-ciel.fr

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum